mercredi 19 décembre 2012

Une sacrée Mamie, T 1

 
Années 50, Akihiro est un jeune garçon turbulent qui vit à Hiroshima avec sa mère et son frère. Il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère qui habite dans la petite ville de Saiga. Tout d'abord triste de quitter sa famille et un peu effrayé de vivre seul avec une vieille femme à la campagne, Akihiro doit néanmoins apprendre à s'adapter et à aimer sa nouvelle existence.

26 commentaires:

  1. J DC collège Delacroix 30110 janvier 2013 à 06:54

    J'ai bien aimé ce livre car il m'a fait rire, il est rempli d'humour même si le début est un peu triste. J'ai trouvé que l'histoire est bien construite. Je trouve que les noms des personnages sont très compliqués. De plus les graphismes sont très minutieux, les détails sont là. L'absence de couleur ne m'a pas déplu.

    RépondreSupprimer
  2. J.M. 3ème 3, collège Jean Moulin, Pontault Combault

    En commençant ce livre, je sens qu’il y a beaucoup d’amour entre la mère et ses enfants. Lors de la séparation avec sa famille, j’ai ressenti une grande tristesse, une forte douleur car on arrache cet enfant de 7 ans à sa mère, c’est terrible. Akihiro pense que sa mère veut se séparer de lui. La façon de penser de celui-ci me fait mal au cœur car en réalité, elle ne veut que son bien.(...)

    Plus j’avance dans la lecture et plus je ressens l’amour et la complicité qui s’installent entre Akihiro et sa grand-mère.
    Je pense que le fait être élevé par sa grand-mère, lui a permis de grandir plus vite, d’être autonome, débrouillard, franc, courageux, malgré la pauvreté.
    Pour moi, cette grand-mère est exceptionnelle, elle élève cet enfant dans la joie et la bonne humeur.
    Ce qui m’a agréablement surprise dans ce manga, ce sont les illustrations car on arrive bien à distinguer les différents sentiments qu’ont les personnages, parfois exagérés.

    Ce livre m’a beaucoup appris sur le quotidien des gens à la campagne et, j’ai aussi compris que l’argent ne fait pas le bonheur et ce qu’il faut, c’est aimer le vie avec un grand cœur. J’ai retenue une leçon : c’est prendre toujours la vie du bon coté des choses dans n’importe quelle situation. J’ai apprécié les différents sentiments ressentis tout au long de la lecture (tristesse, amour, joie, tendresse…)
    Je n’avais jamais lu de manga auparavant, et j’ai découvert dans cette lecture, une histoire vraie qui m’a touchée, avec des sentiments profonds.

    RépondreSupprimer
  3. A.R collège Gerard Philipe 3°51 février 2013 à 09:45

    J'ai bien aimé Akihiro car c'est un petit garçon sage et mignon.
    J'ai apprécié comment il a aidé sa mamie avec ses méthodes. Je comprend la tristesse qu'a ressenti Akihiro lorsqu'il a quitté sa mère sans le savoir : il a été jeté dans le train avec sa mamie.
    Je n'ai pas du tout aimé la méchanceté de Tanuma car il n'a pas prêté ses gants de baseball à Akihiro et ses amis pourtant pauvres

    RépondreSupprimer
  4. L.C. Collège Gérard Philipe, 3°5, Ozoir.5 février 2013 à 11:56

    Avant de lire ce manga je n'aimais pas les mangas en raison des dessins. Finalement je l'ai bien aimé. Je trouve qu'Akihiro est un enfant très drôle. J'aime bien la manière dont il dessiné. Je trouve intéressant comment la grand-mère se nourrit ou gagne sa vie. Par exemple, la rivière à côté de sa maison dont elle se sert pour récupérer les aliments jetés par les marchands ou l'aimant qu'elle utilise pour pouvoir revendre les métaux récupérés.

    RépondreSupprimer
  5. V S collège Gérard Philipe 3ème 512 février 2013 à 05:47

    Avant je ne lisais que des mangas de style fantaisiste et les livres parlant de la vie réelle je ne les regardais même pas. Puis en entendant parler de Sacré Mamie par mes amies j'ai eu envie de l'essayer et donc j'ai commencé à le lire. Des la première page l'auteur réussit à nous emmener à travers l'histoire du manga et nous ressentons les mêmes émotions que le personnage principal (Akihiro et sa grand-mère). Par exemple quand le petit Akihiro se fait pousser par sa mère dans le train pour qu'il quitte sa ville natale et aille vivre chez sa grand-mère est vraiment triste et même triste est un mot trop faible pour décrire ce que l'ont ressentirai à être séparer de notre mère a 7 ans. Mais au final je pense que vivre avec sa grand-mère était la meilleure solution pour Akihiro car qu'aurait il connu à rester avec sa mère ?? à part la tristesse de voir sa mère se priver pour les nourrir lui et son frère ??? J’ai beaucoup aimé ce livre car il arrive à parler d’un sujet grave comme la pauvreté ou encore la séparation entre un enfant et sa mère avec humour.

    RépondreSupprimer
  6. C R Collège Gérard Philipe 3ème512 février 2013 à 05:48

    J'ai bien aimé ce livre car malgré un début triste causé par la séparation douloureuse de Akihiro et sa mère au moment où elle le pousse dans le train avec sa tante car elle n'avait plus les moyen financiers de parvenir à combler les besoins de deux petits garçons, ce livre était rempli d'humour comme quand sa grand-mère invite un voleur à passer plusieurs jours avec eux. J'ai aussi bien aimé tous les stratagèmes ingénieux inventés par la grand-mère pour avoir de la nourriture gratuitement comme le barrage qu'elle a crée pour ramasser les aliments jetés plus haut à côté du marché. En résumé je dirais que ce livre parle avec humour de sujets graves comme la pauvreté. Il permet aussi de voir comment se passait la vie à la campagne il y a plusieurs années.

    RépondreSupprimer
  7. E.P 3ème3 collège Jean Moulin Pontault-Combault21 février 2013 à 00:53

    Mon ressenti :

    J’ai beaucoup aimé ce manga car il est facile à lire.
    J’ai trouvé l’histoire très réaliste, drôle mais aussi assez triste car Akihiro (héros de l’histoire) âge de huit ans est arraché des bras de sa mère, pour vivre avec sa grand-mère.Sa grand-mère vit en autarcie dans une maison où il n’y a pas beaucoup de confort. Ils vivent dans la pauvreté mais malgré tout ils sont heureux avec presque rien pour manger, s’habiller.
    C’est une histoire que j’ai lue avec plaisir !!

    RépondreSupprimer
  8. Gaëtan P. clg jean moulin21 février 2013 à 01:03

    Ce récit raconte l’histoire d’un Japonais venu à Paris pour apprendre les techniques de la bande dessinée française. Il s’installe dans des combles et utilise les réseaux des étudiants japonais pour se procurer du matériel de cuisine d’occasion. Les Japonais présents dans la capitale, et ceux qui y habitent depuis plus longtemps lui apprennent les rudiments et coutumes de la ville, ainsi que la langue française, qu’il ne maîtrise pas. Ce manga sera un miroir pour les parisiens : il sera le révélateur de ce que nous avons oublié et ne voyons plus. Parmi les beaux passages de ce livre plein d’humour, il y a celui où l’auteur réalise qu’il ne sait pas différencier un Japonais d’un Coréen, ou d’un Chinois ou encore lorsqu’il souligne que les Japonais ne se dessinent jamais les yeux bridés dans leurs mangas, traits que les Français se plaisent au contraire à souligner. Il y a également l’étonnement face à la bise, aux décolletés, à la coiffure rasta (qu’il essayer…), au métro etc… Il est d’ailleurs inconcevable pour un Japonais de manger ses sashimis avec de la sauce sucrée. Le livre est divisé en cinq chapitres composés de plusieurs petites anecdotes expliquant le parcours de l’auteur de son arrivée à Paris jusqu’à son départ, puis d’un épilogue racontant son retour dans la ville. Il fallut donc le coup de crayon d’un Japonais génial, pour nous rouvrir les yeux.

    RépondreSupprimer
  9. J.S Jean moulin 3°3 PONTAULT21 février 2013 à 01:04

    J'ai vraiment adoré ce livre car l'histoire du petit séparé de sa mère est très touchante surtout quand elle pousse Akihiro dans le train, on ressent le déchirement de la mère qui quitte son enfant.Au début on voit le jeune garçon triste d'aller dans cette campagne ou la vie est dur, mais peu a peu il s'habitue à cette vie et s’épanouit.Ce manga nous apprend que même avec peu d'argent on peut vivre heureux.Les illustrations sont drôle,les expressions des personnage sont bien tracées.

    RépondreSupprimer
  10. G.M 3e3 college Jean MOULIN21 février 2013 à 01:14

    Comme troisiéme livre, j'ai choisi "une sacrée mamie" de Yoshichi Shimada. Pour moi les mangas sont les livres les plus durs à lire car comme c'est japonnais , tout est inversé par rapport aux français.C'est un livre où l'on ressent beaucoup de tristesse et l'on peut changer de sentiments trés vite. on peut passer de la tristesse à la joie et inversement.Ce manga est une belle preuve que l'on peut être pauvre, vivre heureux et obtenir ce que l'on veut, si l'on persiste.Avoir une belle situation n'est pas la meilleure chose parfois.

    RépondreSupprimer
  11. Ce livre est triste au début, car on apprend que l'héros du livre doit être séparé de ses parents par faute de moyens, et doit être confié à sa grand-mère qui elle aussi est pauvre, mais a beaucoup de "techniques" pour éviter la famine, la honte d'être pauvre.
    Ils utilisent de différents objets pour en créer des nouveaux, par exemple une bedasse d'eau qui se transforme en gourde, malgrés les moqueries, le héros continue d'y boire dedans et la partage avec ses compagnons. Globalement, le livre est bien, j'avais hâte de lire le tome 2.

    RépondreSupprimer
  12. L.G et M.S 301 Collège Eugène Delacroix4 mars 2013 à 06:34

    Nous avons bien aimé ce manga, le début est plutôt dramatique mais l'histoire est plutôt drôle en soi. Les dessins sont magnifiques et les personnages ont chacun leurs caractères. L'auteur a beaucoup d'imagination (ex : la rivière/épicerie) !
    Grâce à ce livre on peut comprendre qu'il y a différents types de pauvreté et que la mamie dans cette histoire nous sert de morale par sa grande débrouillardise et sa façon de toujours rester positive.

    RépondreSupprimer
  13. M.R 3ème5 Collège Gérard Philipe

    J'ai adoré ce manga pour sa très belle histoire entre la grand-mère Osano et Akihiro. Si au début, il est triste de quitter sa mère et de vivre avec sa grand-mère, il sera heureux d'avoir pu apprendre autant de choses grâce à elle. J'ai aussi beaucoup aimé les graphismes très soignés et bien réalisés. Les expressions des personnages sont très bien représentées.

    RépondreSupprimer
  14. S.R Collège Gérard Philipe 3ème5

    J’ai trouvé ce manga extraordinaire. L’histoire de cette grand-mère qui transmet ses valeurs à son petit fils est très intéressante. La fin est émouvante car Akihiro explique qu’il a écrit son histoire pour montrer au monde que sa grand-mère était géniale. J’ai adoré les graphismes que j’ ai trouvés superbes avec des personnages très expressifs.

    RépondreSupprimer
  15. A.B. Collège Marie Laurencin 3°B

    J'ai bien aimé ce manga car l'histoire de celui-ci est très bien construite: un départ plutôt triste suivi de la découverte du monde de la pauvreté ,avec humour et émotions,grâce à la grand mère a qui l'auteur dédit une grande admiration. Ce manga a aussi des graphismes très bien réalisés se qui nous permet de mieux comprendre l’histoire et de mieux se l'imaginer. Ce livre nous donne en quelque sorte une "leçon" car il nous montre que l'on peu très bien se débrouiller dans la société actuelle dans les pires moments financier que l'on puissent avoir.

    RépondreSupprimer
  16. M.R 3ème5 Collège Gérard Philipe

    J'ai adoré ce manga pour sa très belle histoire entre la grand-mère Osano et Akihiro. Si au début, il est triste de quitter sa mère et de vivre avec sa grand-mère, il sera heureux d'avoir pu apprendre autant de choses grâce à elle. J'ai aussi beaucoup aimé les graphismes très soignés et bien réalisés. Les expressions des personnages sont très bien représentées.

    RépondreSupprimer
  17. S.R Collège Gérard Philipe 3ème5

    J’ai trouvé ce manga extraordinaire. L’histoire de cette grand-mère qui transmet ses valeurs à son petit fils est très intéressante. La fin est émouvante car Akihiro explique qu’il a écrit son histoire pour montrer au monde que sa grand-mère était géniale. J’ai adoré les graphismes que j’ ai trouvés superbes avec des personnages très expressifs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un côté, j'ai trouvé triste le début de l'histoire car Akihiro est séparé de sa mère. Je n'ai pas l'habitude de lire des mangas donc c'était très compliqué de comprendre l'histoire et les images ( j'ai pris du temps à le lire).

      Supprimer
  18. J.M Lycée Charles le Chauve S.920 mars 2013 à 09:27

    Ce livre est un manga qui nous raconte l’histoire d’un jeune garçon qui doit aller vivre chez sa grand-mère, car sa mère ne peut plus s’occuper de lui. Il quitte la ville pour habiter à la campagne, les habitudes et les ressources ne sont plus les même : il va devoir s’adapter et aider sa grand-mère qui est très pauvre. Ce livre démontre parfaitement l’expression : « L’argent ne fait pas le bonheur », en se contentant de peu on peut être heureux. J’ai trouvé ce livre touchant, enrichissant, drôle et le graphisme intéressant.

    RépondreSupprimer
  19. JulieSlg JeanMoulin21 mars 2013 à 02:08


    J'ai vraiment adoré ce livre car l'histoire du petit séparé de sa mère est très touchante surtout quand elle pousse Akihiro dans le train, on ressent le déchirement de la mère qui quitte son enfant. Au début on voit le jeune garçon triste d'aller dans cette campagne ou la vie est dur, mais peu a peu il s'habitue à cette vie et s’épanouit. Ce manga nous apprend que même qu’avec peu d'argent on peut vivre heureux. Les illustrations sont drôles, les expressions des personnages sont bien tracées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord avec toi car nous avons été choqué quand la mère a jeté son fils dans le train mais on trouve cette histoire triste car le petit est tout le temps triste.
      Kévin, Corenthin et Mathieu , 4è6

      Supprimer
  20. J'ai bien aimé ce manga. En effet, l'histoire est très captivante et cela dès le début. On peut ressentir un réel attachement entre l'auteur et sa famille. A la fin du manga, le lecteur peut se rendre compte d'une certaine leçon de vie sur les manières de vivre avec des difficultés(ici la pauvreté). De plus, la facilité de lecture est un énorme plus. Dans les dialogues on peut retrouver beaucoup d'humour. Les dessins sont clairs et bien organisés. En conclusion, j'ai eu beaucoup de plaisirs à lire ce livre et je le conseille vivement aux autres.
    M.B Collège marie laurencin

    RépondreSupprimer
  21. S.C collège Jean Moulin21 mars 2013 à 07:17

    Manga assez bien , facile à comprendre et facile à lire . La page de couverture est jovial, gai, le dessin attirant et beau . Il n’est ni trop court , ni trop long . L'histoire est originale . C'est du beau boulot de Yoshichi Shimada ! On voit qu'il y a beaucoup d’amour entre la mère et ses enfants (au début du livre ) j'ai bien aimé la jovialité de l'enfant , sur la page de couverture , mais aussi dans le livre.
    Une sacrée mamie est une série de mangas il y a plusieurs tomes Je n’'ai lu que le numéro 1et il m’a bien plu . Sur la page de couverture Akihiro tient dans ces mains des légumes (du radis et une courgette) il quitte la ville pour aller dans une ferme . Cela lui change la vie . Je me mets à la place du personnage principal de l'histoire et je me rend compte que vivre cela ne doit pas être aussi facile à vivre, cela doit vraiment changer sa vie

    RépondreSupprimer
  22. L'histoire d'un enfant qui quitte la ville pour aller vivre a la campagne avec sa grand-mère, cette histoire ne me paressait pas intéressante mais maintenant j'ai vraiment envie de lire la suite! Pour une fois qu'un manga parle d'une vraie histoire ! Bref ce manga est génial !

    R.M Collège Marie Laurencin 3eB

    RépondreSupprimer
  23. L.P et S.P collège Marie Laurencin,
    Quand on lit le début on s'attend à une histoire triste, avec la séparation d'une mère et son fils. Mais au fur et à mesure de l'histoire, Akihiro apprend à vivre avec le minimum. Ce livre est une bonne leçon de vie, car il nous apprend à toujours voir le bon côté des choses et que l'argent ne fait pas tout.
    Ce livre est l'un de mes préférés dans la sélection. ;)

    RépondreSupprimer
  24. M.L , collège Marie Laurencin 3eB

    J'ai adoré ce manga, car l'histoire entre la grand-mère et le fils est touchante, on apprend que l'on peut être heureux avec peu de choses. Le début est assez triste car la mère doit quitter son fils.Il y a quand même plusieurs moments d'humour. Et le message du manga est très beau.

    RépondreSupprimer